news

Afcon 2021 : le Burkina Faso bat le Cap-Vert pour raviver les espoirs

Les Burkinabé célèbrent leur but vital contre le Cap-Vert

Le Burkina Faso s’est frayé un chemin vers une importante victoire 1-0 sur le Cap-Vert lors du deuxième match de jeudi à la Coupe d’Afrique des Nations au Cameroun.

Après une défaite d’ouverture contre les hôtes, c’était une victoire incontournable pour les Stallions qui ont remporté une victoire serrée grâce au but de Hassane Bande à la 40e minute.

Le Cameroun est en tête du Groupe A après avoir battu l’Éthiopie, tandis que le Burkina Faso et le Cap-Vert sont à égalité avec trois points chacun.

Le Burkinabé était privé de Bertrand Traoré après son test Covid positif.

Alors que l’attaquant d’Aston Villa était peut-être absent à Yaoundé, l’entraîneur Kamou Malo a réussi à diriger l’équipe pour la première fois après son retour de son propre cas de Covid.

Dans la demi-heure d’ouverture, les Stallions – qui étaient l’équipe la plus forte tout au long – ont appelé le gardien du Cap-Vert Vozinha à l’action à plusieurs reprises.

Le vétéran de 35 ans, de retour dans l’équipe après s’être également remis de Covid, a effectué un arrêt intelligent sur le coup franc bas d’Edmond Tapsoba à la 12e minute.

Dix minutes plus tard, il tenait bon alors que Bande, du côté burkinabé en remplacement de Traoré, n’a pas réussi à terminer la belle course de Tapsoba depuis les profondeurs.

Peu avant la mi-temps, Bande a finalement eu raison de Vozinha, encaissant un beau centre d’Isa Kabore pour donner l’avantage au Burkinabé.

La meilleure occasion du Cap-Vert est survenue vers la demi-heure, lorsque Julio Tavares a forcé le gardien burkinabé Hervé Koffi à entrer en action pour la première fois, mais le gardien burkinabé a renversé le poteau alors qu’une frappe plus ferme l’avait peut-être battu.

En seconde période, les Blue Sharks ont essayé d’être plus positifs – avec Garry Rodrigues, Julio Tavares et le capitaine Stopira ayant tous des opportunités.

Pourtant, ils n’ont pas pu les convertir et l’entraîneur Bubista, toujours porté disparu à cause d’une énième infection à Covid, aura été un spectateur frustré car son équipe n’a pas réussi à capitaliser sur sa première victoire contre l’Éthiopie.

L’amélioration des performances du Burkina Faso leur donne toutes les chances de revendiquer une place en huitièmes de finale et la victoire contre…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page