news

Agressé lors d’un match de foot dans l’Orne, l’arbitre porte plainte

« J’ai senti dès le début que l’ambiance était tendue » confie le jeune arbitre de 20 ans qui ne souhaite pas que son identité soit révélée. « Le gardien de l’AS Courteille qui arrive en retard, les joueurs qui me parlent. » Le cours du jeu passe à la 70e minute. L’arbitre prend une décision que certains joueurs d’Alençon n’aiment pas, et entend insulter sa mère, présente en marge du terrain. « Je suis intervenu et j’ai été insulté à mon tour. Alors j’ai poussé le joueur qui est tombé au sol », avoue-t-il. Et les choses empirent. Il se retrouve encerclé et reçoit plusieurs coups au visage. « Mes lunettes ont volé et je n’ai pas vu exactement qui me frappait. »

« Si je te trouve, je te saignerai »

Le jeu est interrompu et le jeune arbitre quitte précipitamment la scène sous les insultes. « J’ai entendu quelqu’un me dire : si je te trouve, je te saignerai. » Rendez-vous au commissariat d’Alençon où vous porterez plainte. Il y est retourné ce lundi pour avoir un hématome à la pommette gauche.

Le quartier du football de l’Orne prend cette affaire très au sérieux. « La procédure est en cours, précise Sébastien Gourdel, son président. Il s’agit d’établir les faits avec précision ». La commission disciplinaire pourrait se prononcer sur d’éventuelles sanctions la semaine prochaine.

Après les événements, le jeune arbitre a reçu beaucoup de soutien de la part de nombreux clubs de football de l’Orne. « C’est touchant, confie-t-il. Et il assure que le week-end prochain, il sera de retour sur le terrain pour arbitrer. « Ce n’est pas parce qu’il y a un mauvais match que je vais me laisser vaincre, au contraire je vais montrer que je suis toujours là et que ça ne m’empêchera pas d’arbitrer. »

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page