news

Agression d’Hamraoui (PSG) : la femme d’Eric Abidal veut « mettre fin aux rumeurs »

Il veut que la voix s’arrête et donne sa version de l’histoire. Selon son avocate, Hayet Abidal, l’épouse d’Eric Abidal citée dans l’enquête sur l’attentat contre Kheira Hamraoui, a demandé mardi à être entendue par les enquêteurs car elle « n’a rien à voir avec ces faits », selon son avocate. « Déjà lundi matin, elle a demandé au procureur de Versailles, par l’intermédiaire de son avocat, d’être interrogée pour mettre fin à la rumeur », écrit son avocat, Me Nicolas Cellupica, dans un communiqué transmis à l’AFP mardi soir.

« Hayet Abidal n’a rien à voir avec ces faits », a-t-il insisté. Son client « ne fera aucun commentaire sur cette affaire et souhaite être entendu au plus vite par les enquêteurs ou par le magistrat en charge du dossier », a-t-il ajouté. La puce utilisée dans le téléphone de Kheira Hamraoui, violemment attaqué le 4 novembre près de Paris, était au nom de l’ancien international Eric Abidal. Kheira Hamraoui avait expliqué aux enquêteurs que cette puce était « au nom de son ex », selon une source proche du dossier.

Eric Abidal

Crédit : Getty Images

Qualif. Coupe du monde

« C’est une très bonne année » : Deschamps va-t-il trop loin ?

IL Y A 24 MINUTES

La revanche amoureuse de l’entourage de M. Abidal, « une piste considérée parmi d’autres » Le joueur a évolué au FC Barcelone à une époque où Eric Abidal était directeur sportif du club catalan. L’hypothèse d’une vengeance amoureuse de l’entourage de M. Abidal est « une piste envisagée parmi d’autres », a indiqué lundi à l’AFP le procureur de Versailles, précisant que « rien n’est fondé » mais non « cependant, n’excluant pas la possibilité que l’épouse de M. Abidal , Hayet Abidal, est écouté tel qu’il est. Quelques heures plus tôt, mardi, Kheira Hamraoui avait invoqué, à travers un communiqué, le respect de sa vie privée et souhaité que les enquêteurs puissent « mener leurs investigations sereinement ». à un juge lundi…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page