news

Aide-mémoire Villarreal – Liverpool (2-3) : Et au final les Reds gagnent…

Le jeu : Liverpool a repris ses esprits

C’était la première période à laquelle personne n’osait croire. Une équipe de Villarreal renforcée, comme on pouvait s’y attendre. Que Liverpool manque tellement le sujet, cependant, était impossible à voir venir. Une grande partie du mérite revient aux Espagnols. Réguliers et inspirés, ils ont su mener leur succès au succès tandis que les Reds ont multiplié les erreurs techniques et les approximations dans le placement. Mais ils n’ont pas paniqué malgré leur pause tardive. Liverpool est redevenu une machine implacable après la mi-temps, dominant un adversaire physiquement franc et utilisant chacune de ses erreurs pour inverser la tendance en un bon quart d’heure.

Ligue des champions

Klopp : « Ce que fait Emery est incroyable »

IL Y A 3 HEURES

Joueurs : Rulli, le cauchemar

Il n’avait pas déjà été très inspiré pour y aller. Ce n’était pas mieux au retour. Coupable du match nul et du troisième but de Liverpool, Geronimo Rulli a plombé les rêves d’exploit de Villarreal. Là où les autres anciens joueurs de L1 ont brillé. Etienne Capoue, impliqué dans les deux buts espagnols, mais aussi Boualye Dia et Francis Coquelin, tous deux buteurs. À Liverpool, Naby Keita avait du mal en première mi-temps, suggérant que Klopp avait eu tort de l’aligner pour Jordan Henderson. Mais le Guinéen a su faire monter le niveau de jeu à la reprise, à l’instar de Fabinho et Thiago Alcantara. Un trio qui a coulé en première période avant de régner en seconde.

Le facteur X : Luis Diaz, entraîneur gagnant

Jürgen Klopp avait le nez vide en contre-attaque en remplaçant Diogo Jota par Luis Diaz. L’attaquant colombien a incarné le renouveau de son équipe, bien au-delà de son objectif. Son activité, sa percussion et sa capacité à éliminer ont grandement changé le cours de la partie. Ce n’était pas seulement un danger constant pour la défense de Villarreal. Il a également permis…

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page