news

Analyse, commentaires controversés et réactions du Real Madrid – Valence | LaLiga Santander

L’attendu. En l’absence de Carvajal, qui je crois sera déjà pour la Supercoupe d’Arabie, toujours bien et honnêtement assuré par Lucas Vázquez, et le poste toujours vacant à l’avant, à droite, qui cette fois a été chanté qu’il était va être pour Asensio, le onze de gala.

Ancelotti n’économise rien pour le Clásico de Arabia contre le Barça car la Liga est la Ligue et vous devez la gagner de toute façon. Benzema et Vinicius reviennent. La meilleure nouvelle, le meilleur duo d’Europe. Et la Sainte Trinité revient au centre du terrain, Casemiro – Kroos – Modric. Et il y a encore Courtois, le meilleur gardien du monde.

Alaba continue, Militao continue, Mendy continue… avec Lucas Vázquez et Asensio, qui donnent également un quota espagnol au onze de départ. J’aime tenir tête à un grand Valence, celui de Bordalás, je ne lui fais pas confiance. Mais c’est Madrid, c’est le Bernabéu. C’est le chef.

Tomás Roncero, rédacteur en chef d’AS.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page