news

André Wabealo : le football calédonien pleure la mort d’un grand nom

Originaire de Nouvelle-Calédonie, le surnommé Dédé, André Wabealo, a fait une grande partie de sa carrière à Tahiti. L’ancien avant-centre de la sélection tahitienne a entraîné le club de l’AS Dragon, qui évoluait en division d’honneur.

Joanna Robin • Publié le 4 août 2022 à 16 h 46, mis à jour le 4 août 2022 à 19 h 40

André Wabealo est parti à 66 ans, mardi 2 août, pour la Polynésie française. Le footballeur calédonien, originaire de la tribu Oundjo de Voh, s’est installé à Tahiti dans les années 1980, où il a fait sa marque dans le football. Premier attaquant de l’AS Tamarii Nahiti no Arue, il jouera également à l’As Tefana et dans la sélection de Tahiti. Ce grand nom du football océanique est allé jusqu’à entraîner l’AS Dragon, qui évoluait en division d’honneur.

Approché par les instances polynésiennes du football, il débute avec l’équipe des Goélands d’Oundjo. Le président de la Fédération calédonienne de football, Gilles Tavergeux, et le président de l’AS Venus de Polynésie française, Alfred Taputuarai, rendent hommage à ce « grand nom du football ».

Gilles Tavergeux réagit au décès d’André Wabealo au micro de William Lecren

Dédé la pluie comme on l’appelait, j’ai eu cette chance de jouer contre lui aussi bien en club qu’en sélection. C’est un grand nom du football qui avait choisi d’émigrer un an avant moi à Tahiti dans les années 1980 et a fondé sa famille. C’est aussi un grand nom de la région de Koné.

Gilles Tavergeux, président de l’Association Calédonienne de Football

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page