news

Angoulême pourra-t-il réaliser le grand coup à Andrézieux ?

Vendredi 25 mars (19h00) au stade Envol, l’ACFC retrouve l’une des deux seules équipes à l’avoir battu à Lebon (0-2, le 8 octobre). A l’époque leaders, les Azzurri avaient logiquement subi la loi des Falcons en deux temps. L’ouverture de Cabaton…

Vendredi 25 mars (19h00) au stade Envol, l’ACFC retrouve l’une des deux seules équipes à l’avoir battu à Lebon (0-2, le 8 octobre). A l’époque leaders, les Azzurri avaient logiquement subi la loi des Falcons en deux temps. L’avantage de Cabaton juste avant l’heure de jeu a précédé le but de Diallo en fin de partie. « On s’est mis en difficulté dans les couloirs dans cette rencontre, analyse David Giguel, le manager de l’Angoumoisin. On a essayé de corriger certaines choses dans l’intervalle mais Andrézieux a su nous reprendre sur corners et contre. Nous nous sommes bien préparés pour le match (vendredi). Le but est de prouver qu’il ne s’agissait que d’un accident. « 

Avec Arnaud Marcantei en tête, toujours invaincu face à Angoulême, Andrézieux aura de solides arguments à faire valoir. Pour les Charentais tout sera une question d’équilibre : presser haut les Foréziens mais pas subir de longs ballons en profondeur pour Diallo, meilleur buteur du groupe. Il y a bien sûr Diallo qu’il faudra surveiller, mais ce n’est pas la seule variable de leur côté. Bounouar est aussi capable de marquer des buts, a des milieux de terrain de qualité et de solides défenseurs centraux. L’ancien entraîneur de Rouen s’empresse d’ajouter : « Il va falloir maîtriser un maximum d’épreuves et être efficace en défense. « 

« On ne peut pas avoir de résultats probants sans une belle animation défensive. C’est vraiment la base. »2 Oui, l’ACFC a une base solide

Les coéquipiers de Benjamin Barcq arriveront à Andrézieux avec six « clean sheets » (match sans but…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page