news

Après le « crack » d’Antonio Brown, l’entraîneur des Bucs s’est « inquiet pour lui »

Antonio Brown a refait le sien. Encore. Peut-être les deux trop nombreux. Lors du voyage de Tampa Bay à New York dimanche pour affronter les Jets, le receveur large des Buccaneers a quitté le terrain dans un match régulier. Au cours du troisième quart-temps, il a ôté son maillot, l’a jeté au sol, avant de se rendre directement aux vestiaires pour saluer quelques supporters de Tampa qui avaient fait le déplacement. Une scène vertigineuse, qui n’est que le dernier épisode des frasques d’Antonio Brown.

Déjà lors de sa conférence de presse d’après-match, Bruce Arians, le manager des Bucs, avait annoncé que Brown, l’un des meilleurs joueurs en titre de la dernière décennie, ne porterait plus la franchise de Floride. « Ce n’est plus un Buc, fin de l’histoire. Parlons des gars qui ont gagné le match ce soir », a-t-il déclaré. Selon ESPN, il n’avait pas encore été officiellement licencié lundi soir, Tampa étant toujours en pourparlers avec la Ligue sur la meilleure façon de résilier son contrat. Une chose est sûre, on ne verra plus le receveur avec 83 touchdowns en carrière avec le champion en titre.

NFL

Plus de peur que de mal: la barrière s’effondre, Hurts aide les fans tombés

IL Y A 17 HEURES

« Ce fut une période très difficile. Je lui souhaite bonne chance. J’espère que s’il a besoin d’aide, il l’obtiendra. C’est très difficile parce que je tiens vraiment à lui », a-t-elle déclaré. Bruce Arians a déclaré à la presse lundi le lendemain de cet incident. Se si è rifiutato di entrare nei dettagli, Ariani ha ritenuto che non fosse necessario elaborare, avendo tutti visto la scena: « È abbastanza ovvio quello che è successo. Ha lasciato il campo e basta… Abbiamo avuto una conversazione e ha lasciato il champ .  »

je ne regrette pas de l’avoir apporté

Selon le réseau NFL, Brown, blessé à la cheville plus tôt dans la saison, a demandé à ne pas participer. « Le …

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page