news

arbitrage assisté par ordinateur

A partir du 30 novembre, la Fifa profitera de la Coupe arabe au Qatar pour tester l’arbitrage semi-automatique des hors-jeu. Une dizaine de caméras sont dédiées aux déplacements du joueur et une application décide si le joueur est hors-jeu ou non lors de la passe de son coéquipier. Une technologie qui pourrait être généralisée à toutes les ligues.

Vous vous intéresserez aussi

[EN VIDÉO] Comment définir la pertinence de l’intelligence artificielle ? L’intelligence artificielle (IA), de plus en plus présente dans notre monde, permet aux machines de mimer une forme d’intelligence véritable. Mais comment le définir ?

Chaque week-end est source de polémiques et d’injustices sur tous les terrains de football du monde. La règle du hors-jeu, déjà complexe, est devenue de plus en plus compliquée à arbitrer, et désormais tout se joue au centimètre près ! Et puisque derrière chaque décision il y a de gros enjeux sportifs, mais aussi économiques, la Fifa et les différentes fédérations internationales utilisent les dernières technologies pour limiter au maximum les erreurs.

Certes, l’arbitrage vidéo s’est généralisé depuis plusieurs années, mais il n’empêche toujours pas les erreurs de jugement car c’est l’œil humain, derrière ses écrans, qui détermine s’il y a ou non hors-jeu. , et qui transmet l’information aux arbitres sur le terrain.

Un test grandeur nature à un an de la Coupe du monde

Pour tenter de trouver la meilleure solution possible, la Fifa testera un système semi-automatique, conçu notamment avec des ingénieurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT) mais aussi des universités de Melbourne et de Zurich. Le test complet a lieu à partir d’aujourd’hui lors de la Coupe arabe, qui se déroule au Qatar. Une compétition qui n’a pas été choisie par hasard car il s’agit d’une véritable répétition générale avant la Coupe du monde…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page