news

AS Vénus de Polynésie et Mzou

Le sport commence à renaître. La Coupe de France retrouve sa formule initiale. La 7ème manche marquera l’entrée dans la course des Polynésiens et des Mahorais. Deux clubs qui viendront jouer en France. Alors que pour la deuxième année consécutive les Calédoniens ont préféré se rendre. Le covid oblige.

Nicolas Bouiges • Publié le 3 novembre 2021 à 14h55, mis à jour le 3 novembre 2021 à 15h05.

La Coupe de France de Football a toujours eu ce parfum magique. La chance de voir les petits pousser les grands. Ou quand David, l’amateur, a l’occasion unique de vaincre Goliath, le professionnel. Dans le passé, les équipes étrangères ont pu s’identifier à David. Le club franciscain ou encore Geldar de Kourou ont réussi à se hisser en huitièmes de finale. Mais c’était déjà presque une autre fois. Une autre époque. Le pré-Covid. La pré-pandémie. Depuis lors, la vie est devenue beaucoup plus difficile pour les équipes amateurs. Baisse vertigineuse du nombre de licenciés. Avec la baisse conséquente des budgets. Heureusement maintenant, les clubs antillais et guyanais entrent en lice plus tard. A l’occasion du 8e tour. C’est déjà ça. Mais les Polynésiens et les Mahorais pour leur part continuent de partir 7e. Rendez-vous en ce qui les concerne, les 13 et 14 novembre. Le tirage au sort vient de rendre son verdict.

Les Polynésiens de l’AS Vénus déjà à l’entraînement à Toulouse. • © Facebook AS Venere.

AS Vénus a rendez-vous avec Trélissac

C’est ce qu’on appelle un tirage musculaire. Tombés sur le club périgourdin du Trélissac FC, les Polynésiens n’ont pas vraiment de chance. L’équipe évolue en Nationale 2 (actuellement 5e du groupe D). Mais surtout cette ville de banlieue…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page