news

Ashley Cole : la police enquête sur une allégation d’abus raciaux lors d’un match de Swindon | Course

La police enquête sur des allégations selon lesquelles des abus raciaux auraient été dirigés contre l’ancien footballeur anglais Ashley Cole lors d’un match de troisième tour de la FA Cup.

Cole, 41 ans, qui a joué pour Arsenal et Chelsea au cours d’une longue carrière dans l’élite, faisait partie de l’équipe de diffusion d’ITV pour le match Swindon Town contre Manchester City vendredi.

Manchester City, champion en titre de la Premier League, a battu League Two Swindon 4-1 lors du match au County Ground.

Swindon Town a condamné les abus, s’est excusé auprès de Cole et a déclaré que le club travaillait avec la police du Wiltshire pour traduire les responsables en justice.

Le propriétaire de Swindon, Clem Morfuni, a déclaré samedi : « Nous sommes absolument attristés et profondément dégoûtés par cela, et nous ne saurions trop insister sur le fait que les abus raciaux de quelque nature que ce soit ne seront pas tolérés par le Swindon Town FC.

« Le racisme n’a pas sa place dans le monde, et c’est incroyablement déchirant qu’il ait encore sa place dans notre jeu. Nous travaillons actuellement avec la police du Wiltshire pour rassembler des preuves, mais les responsables seront punis en conséquence.

« Au nom de tout le monde au Swindon Town FC, nous adressons nos plus sincères excuses à Ashley Cole, et c’est avec notre plus profond regret que vous ayez vécu cela hier soir. Ces quelques personnes ne représentent pas Swindon Town et ne seront pas les bienvenues au County Ground. »

Le surintendant Phil Staynings de la police du Wiltshire a déclaré: «Nous sommes conscients qu’une personne a été victime d’abus raciaux au County Ground après le match Swindon Town contre Manchester City. Nous avons déjà commencé une enquête, obtenu des déclarations et sécurisé la vidéosurveillance.

« D’autres enquêtes concernant cet incident sont en cours. Un comportement de cette nature est totalement inacceptable et ne sera pas toléré.

Avant le match, il était douteux que l’égalité se poursuive, car City compte actuellement 21 membres de sa «bulle de première équipe» isolés après avoir été testés positifs pour Covid-19, dont le manager Pep Guardiola et sept joueurs.

Malgré les absences, City a nommé un solide onze de départ en tant que manager suppléant…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page