news

Avant Tottenham – Le 3-4-3 de l’OM/Igor Tudor dans l’épreuve de la Ligue des Champions

16 points sur 18 possibles en Ligue 1, une série de quatre victoires en championnat : tout va bien pour l’OM, ​​merci pour lui. Le début de saison du club phocéen a balayé la plupart des doutes sur le management de Tudor, qui avait rapidement fait monter la température interne après son arrivée. Mais – et c’est normal – toutes les questions n’ont pas trouvé de réponse. Et l’un d’eux concerne la faisabilité du système de jeu de l’OM au plus haut niveau.

Ce fameux système en 3-4-3 et son animation, qui tranche radicalement avec ce que propose l’OM de , n’ont pas encore vraiment été remis en cause. Sans insulter Reims, Brest, Nantes, Nice (en totale reconstruction) Clermont et Auxerre, Marseille n’a pas encore affronté d’adversaire de sa taille en championnat, même s’il a été accroché par le club breton. Tudor (et son système), a une expérience européenne en seulement 8 matches du groupe de la Ligue Europa, hors barrages.

Ligue des champions

Lloris, d’un choix discutable à une icône indiscutable

IL Y A 19 HEURES

L’OM affronte une spécialiste du genre

Pour cet OM renouvelé, son entraîneur et son 3-4-3, le déplacement de mercredi à sera donc le premier vrai test de la saison. Et quelle preuve Le club olympique n’affrontera pas seulement un gros poisson de Premier League à Londres, avec l’intensité que cela implique. Il sera opposé à une équipe habituée à utiliser régulièrement la défense à trois depuis 2016, d’abord sous , puis avec parcimonie sous José Mourinho. Et à un entraîneur, Antonio Conte, qui a évolué tactiquement pour faire de cette organisation sa spécialité, non sans quelques variantes.

Antonio Conté

Crédit : Getty Images

Les enjeux seront donc multiples dans ce 3-4-3, à commencer par le divertissement. Là où Conte déploie deux milieux défensifs et une véritable ligne de trois attaquants composée de Heung-min Son, Harry Kane et Dejan Kulusevski,…

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page