news

AXE : Les Girondins sont-ils conscients qu’ils se dirigent vers la Ligue 2 ?

Au Matmut Atlantique,

C’est peut-être le plus gros problème des Girondins de Bordeaux cette saison : ne pas voir la vérité en face. Faire comme si de rien n’était, jusqu’au bout. Comme si les joueurs de David Guion n’étaient pas 19e de Ligue 1, à quatre points des barrages et cinq du premier non-relégable, à cinq journées de la fin du championnat. Comme s’ils n’allaient pas directement en Ligue 2 après le nouveau match nul à domicile de mercredi face à Saint-Etienne (2-2), alors qu’ils menaient 2-0 après 23 minutes de jeu grâce à Mara et Onana.

Rien. Rien vraiment. Pas une petite colère. Pas un mot plus haut que l’autre histoire pour montrer un brin de caractère, de fierté pour les deux seuls « autorisés » à parler : David Guion et le jeune Sékou Mara, envoyé au front à 19 ans. Finalement, il n’y a qu’un seul qui semble au courant de la situation, c’est Gérard Lopez. On peut reprocher beaucoup de choses au président bordelais, mais pas d’avoir tenté de secouer le cocotier plusieurs fois dans la saison. Mais rien n’y fait et lui-même a peut-être déjà abdiqué ces dernières semaines… Comme s’il préparait déjà la suite.

Le courage de Guion au calendrier

Vous auriez dû voir en conférence de presse la différence d’attitude entre un Pascal Dupraz vivant et un David Guion mort. Alors oui, chacun a son propre caractère, mais quand même. Comme dirait le premier, « le foot en tutu c’est pas le top » et encore moins quand on joue pour le maintien comme Bordeaux et Saint-Etienne. Non, il faut y aller avec des crampons bien vissés. Et surtout d’avoir un moniteur de conduite. A ce petit jeu, finalement, il n’y a pas eu de changement entre Vladimir Petkovic et son successeur, David Guion.

David Guion, entraîneur des Girondins de Bordeaux. -Romain Perrocheau/AFP

Ce mercredi, le manager bordelais a de nouveau enchaîné les…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page