news

Barcelone | Coutinho, présent sans avenir

« Inutile ». Selon TV3, c’est ce que Philippe Coutinho a dit à Sergi lorsqu’Ansu est tombé en panne et que le nouvel entraîneur de l’équipe a demandé au Brésilien de venir s’échauffer. La phrase de l’ancien joueur de Liverpool n’est pas tombée dans l’oreille d’un sourd. Sergi ne l’a pas sorti pour jouer après la pause (le changement a finalement été Alejandro Balde) et il n’a pas eu une minute. Le joueur a nié, à son arrivée à la concentration Brésil, avoir un comportement non professionnel, mais selon TV3, son geste a fait mal au vestiaire, la goutte qui manquait dans le verre de Coutinho, qui a été protégé par ses coéquipiers et voit maintenant comment cela le bouclier s’efface.

Le Barça veut se débarrasser de Coutinho, avec un contrat jusqu’en 2023, comme il le peut, mais ce n’est pas facile. Ce n’est pas que personne ne veuille prendre en charge votre dossier. Ce n’est pas non plus la sportivité intéressante. Ce qui est surprenant, c’est que dans ce très mauvais état de forme, Tite lui a jeté un câble en le convoquant pour les matches de qualification pour la Coupe du monde. Et bien que l’entraîneur brésilien l’ait protégé au motif qu’il est toujours un joueur d’élite et qu’ils doivent lui donner les outils pour retrouver ce niveau, il ne lui a pas accordé une minute contre la Colombie ou contre l’Argentine.

Le dernier clou brûlant auquel Philippe Coutinho pouvait s’accrocher était Koeman, qui tentait de le récupérer de quelque manière que ce soit par manque de troupes et de faire de lui un footballeur utile. Mais ce n’était pas possible. Et en plus, Koeman est parti. Xavi a donné le feu vert à la direction sportive pour lui trouver une issue qui, en plus de perdre son niveau sportif, a souffert mentalement ces derniers mois à Barcelone. Celui de Coutinho semble être un cadeau sans avenir au Barça, mais son palmarès est très élevé et ses prétendants très peu nombreux. C’est une situation sans issue.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page