news

Bayern Munich – Crise évitée, Nagelsmann a survécu : le Bayern peut remercier Coman et Pavard contre Salzbourg

Mais qu’est-ce qui a affecté le Bayern Munich ? L’armée monégasque et son écrasante domination sont-elles enfin devenues un colosse aux pieds d’argile ? La lourde défaite contre Bochum le week-end dernier (4-2) a laissé des traces encore visibles contre Salzbourg ce mercredi (1-1).

Le premier d’entre eux ? Une défense exposée aux quatre vents. Si Dayot Upamecano, critiqué le week-end dernier, a subi une relégation express, cela n’a pas beaucoup aidé dans les affaires munichoises. Avec les seuls Benjamin Pavard, Niklas Sule et Lucas Hernandez comme défenseurs professionnels ce mercredi, avec Kingsley Coman et Serge Gnabry comme pistons, Julian Nagelsmann a joué avec le feu avec son onze de départ. Et il a failli griller.

Ligue des champions

Salvatore Pavard, buteur de Coman : le Bayern évite une défaite humiliante grâce à ses Bleus

IL Y A 10 HEURES

Car cette équipe de Salzbourg avait un plan qu’elle aurait dû sortir sans trop forcer, se régaler de transitions, voire ouvrir le score (1-0, 21e). « On a souffert dans ce match, plus qu’on ne l’aurait souhaité, reconnaissait d’ailleurs, lucide, Thomas Müller plus tard. Ça vient du fait que Salzbourg a bien joué, c’est une bonne équipe. Malgré tout, en seconde période on a pressé eux, ils étaient toujours dangereux en contre-attaque, ils auraient pu marquer un deuxième but ».

Robert Lewandowski contre Salzbourg

Crédit : Getty Images

Nous ne sommes pas dans un élan où tout est évident

Sauf que deux hommes étaient chargés d’éviter l’incendie à Munich : Benjamin Pavard et Kingsley Coman. Le premier a été l’auteur d’un arrêt fou (80°) face à Chukwubuike Adamu qui n’a pourtant été que filet vide. La seconde aura été un poison pour la défense autrichienne, multipliant les initiatives et les courses dont elle a le secret. Comme symbole, c’est sur une croix venue de loin de Pavard que Coman est allé crucifier les Autrichiens…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page