news

Benjamin Mendy : le défenseur de Manchester City libéré sous caution | Actualités footballistiques

Le footballeur de Manchester City Benjamin Mendy a été libéré sous caution avant son procès pour viol.

Mendy, 27 ans, accusé d’une série d’infractions sexuelles graves contre des jeunes femmes, a été libéré après une audience de mise en liberté sous caution à Chester Crown Court vendredi.

L’international français est en détention depuis 134 jours, depuis sa première arrestation et inculpation le 26 août dernier.

Le footballeur, détenu au HMP Altcourse, Liverpool avant d’être récemment transféré au HMP Manchester, a été libéré sous caution par le juge Patrick Thompson lors d’une audience privée dont la presse a été exclue, tandis que la caution a été discutée.

L’accusé devait être jugé ce mois-ci, mais le procès a été reporté au 27 juin au plus tôt.

Après que la caution ait été discutée entre les avocats de Mendy et le juge, les journalistes ont été autorisés à revenir au tribunal.

Le juge Thompson a accordé une caution à Mendy jusqu’au 24 janvier, date de sa prochaine audience.

Les conditions de mise en liberté totale n’ont pas été données en audience publique, mais on a dit à Mendy qu’il devait vivre à son domicile, ne pas contacter les plaignants et remettre son passeport avant minuit vendredi.

Mendy, vêtu d’un costume noir et d’une chemise blanche, a répondu « OK » au juge.

L’accusé, de Withinlee Road, Prestbury, Cheshire, est accusé de huit infractions contre cinq femmes différentes, dont sept chefs de viol concernant quatre femmes et un chef d’agression sexuelle.

Les charges retenues sont trois chefs de viol, qui se seraient produits le 11 octobre 2020 ; attouchements sexuels le 2 janvier 2021; deux chefs de viol le 24 juillet 2021 et deux chefs de viol le 23 août 2021.

Mendy était assis sur le quai aux côtés de son coaccusé, Louis Saha Matturie, d’Eccles, dans le Grand Manchester.

Matturie, 40 ans, est accusé de six chefs de viol et un d’agression sexuelle.

Ian Unsworth QC, chargé des poursuites, a déclaré au tribunal que jeudi de nouvelles accusations d’un chef de viol et d’un chef d’agression sexuelle avaient été autorisées pour Matturie.

Il comparaîtra devant le tribunal la semaine prochaine pour les charges supplémentaires.

Aucune des femmes impliquées, comme…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page