news

Bordeaux négocie des baisses de salaire avec ses joueurs

Bordeaux, dont la masse salariale est pilotée par la DNCG, va rencontrer ses joueurs pour négocier des baisses de salaires afin de valider les contrats de leurs recrues.

Initialement relégués en équipe nationale par la DNCG, les ont finalement été maintenus en Ligue 2 il y a une semaine. Décision suite à un recours devant le CNOSF et une audience devant le COMEX de la Fédération Française de Football (FFF). Depuis, le gendarme financier du football français a mis en place un encadrement des masses salariales et des indemnités de transfert dans le budget. De quoi contraindre le club dirigé par le président Gérard Lopez à se serrer davantage la ceinture de son club.

S’ils veulent recruter ou certifier les contrats de Yoann Barbet (29 ans) et Vital N’Simba (29 ans), arrivés libres en début de préparation et qui s’entraînent depuis un mois avec le groupe, les Bordelais doivent maigrir pour plus de trois millions d’euros sur sa masse salariale. Comme annoncé par Sud-Ouest, une lettre a été envoyée aux joueurs les invitant à un entretien avant de leur proposer de baisser leurs salaires, jusqu’à 20%.

Un international a accepté de baisser son salaire

Selon les informations de RMC Sport, certains joueurs auraient accepté de baisser leur cotisation pour aider le club. L’une des recrues d’Admar Lopes la saison dernière, international dans son pays, a validé cette nouvelle mesure. L’effectif bordelais réfléchit pleinement à ce sujet.

« Je n’ai pas encore discuté avec la direction, confiait l’attaquant Josh Maja, qui fait partie des salaires importants du groupe, en conférence de presse avant d’affronter Rodez. Pour moi, c’est important d’aider le club s’il en a besoin. Il le fera. dépend des attentes du club ». Plusieurs membres de l’effectif ont refusé, notamment des « lofteurs » envoyés avec la réserve pour s’entraîner. Une situation suivie de près par l’UNFP, le syndicat majoritaire de…

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page