news

« Boycottez la Coupe du monde 2022, sans répercussion sur le climat » déclare le ministre de la Transition énergétique

« Boycotter la Coupe du monde à cause de la climatisation des stades du Qatar n’aurait aucun effet sur les émissions de gaz à effet de serre responsables du réchauffement climatique », a déclaré dimanche Agnès Pannier-Runacher, ministre de la Transition énergétique.

« Je ne pense pas que le boycott de la Coupe du monde changera malheureusement les émissions de gaz à effet de serre de cet événement », a déclaré Agnès Pannier-Runacher, animatrice du Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI, répondant à un internaute qui souhaitait savoir. si le gouvernement avait l’intention de demander à l’Association française de football de ne pas participer en raison de la climatisation des stades.

« Il y a des équipes qui se préparent depuis des années. Cette décision a été prise dans un contexte climatique différent », a-t-il fait valoir en évoquant l’attribution en 2010 de la Coupe du monde 2022 au Qatar. En été, le thermomètre peut atteindre 50 degrés dans le petit Etat du Golfe, une des raisons pour lesquelles son choix en 2010 comme hôte de l’événement a suscité la polémique.

Depuis, le Mondial-2022 a été reporté à l’hiver, du 20 novembre au 18 décembre. Malgré des températures plus douces (entre 19,5 et 29,5 degrés en moyenne en novembre et 15 et 24,1 degrés en décembre), sept des huit stades de l’émirat, l’un des premiers exportateurs mondiaux de gaz, seront climatisés.

« Les efforts sont pour tous les secteurs d’activité »

Répondant aux critiques récurrentes sur l’absurdité écologique de climatiser un espace extérieur, le concepteur de la climatisation de ces stades, Saud Abdulaziz Abdul Ghani, expliquait en mai qu’elle est alimentée par un parc de panneaux solaires et qu’elle est « la plus durable que possible « .

Retour à …

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page