news

Ça ne m’a pas fait de mal de ne pas avoir pris ma retraite avec Santos

L’ancien attaquant a déclaré que l’inactivité à Chivas n’était pas une raison de sa retraite professionnelle et que Santos sera toujours spécial, même s’il n’a pas eu l’occasion de prendre sa retraite au club.

Oribe Peralta a exprimé publiquement son amour pour Santos Laguna, une équipe avec laquelle il a fait deux étapes au cours de sa carrière de footballeur professionnel, et avec laquelle il a mentionné à plusieurs reprises qu’il se voyait prendre sa retraite, mais le désormais ancien attaquant a accepté dans un interview pour ESPN qu’il ne le ferait pas Cela lui ferait mal de ne pas avoir pris sa retraite des champs dans l’équipe Comarca Lagunera.

« Pas du tout, ça ne m’a pas fait de mal de ne pas avoir pris ma retraite avec Santos. Je suis très reconnaissant à chacun des clubs qui m’ont donné l’opportunité d’appartenir à leurs rangs. Dans mon cas, Santos était l’équipe qui m’a fait rêver que cet objectif était atteignable. Je rêvais d’atteindre la première division, avec le fait que c’était près de chez moi et parce que je me sentais identifié avec beaucoup de joueurs que Santos avait là-bas ».

L’ancien attaquant a déclaré que l’inactivité à Chivas n’était pas une raison de sa retraite professionnelle et que Santos sera toujours spécial, même s’il n’a pas eu l’occasion de prendre sa retraite au club. Imago7

Bien qu’Oribe ait vécu la meilleure étape de sa carrière avec América, l’amour que l’ancien attaquant éprouve pour Santos n’a pas pu être remplacé même avec les titres qu’il a remportés au sein des Águilas, une équipe avec laquelle il a remporté deux titres de champion (Apertura 2014, Apertura 2018 ); une Copa Mx (Clausura 2019) et deux Ligues des Champions CONCACAF (2014-2015 et 2015-2016).

« Esto es algo que va más allá de todo y los que son fanáticos del futbol lo van a entender. Antes de ser jugador profesional, yo fui un aficionado. Un aficionado que creció con los colores, con el equipo de Santos, que le tocó asistir al estadio, que me tocó ver grandes goles en el Estadio Corona, en el viejito. Entonces, creo que eso no lo puedes reemplazar y nada lo puede reemplazar, ese poder de decidir y de saber que una cosa es lo que tú te dedicas et une autre chose…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page