news

CAN : le Maroc qualifié pour les huitièmes de finale après sa victoire contre les Comores (2-0)

Le Maroc verra les huitièmes de finale. Ce vendredi soir, les Lions de l’Atlas ont battu les Comores (2-0), lors de la deuxième journée de la Coupe d’Afrique des Nations. Au stade Ahmadou Ahidjo de Yaoundé au Cameroun, Selim Amallah a tout de suite ouvert le score (16e), avant que Zakaria Abukhlal ne signe finalement le score de cette rencontre (89e). Dans le groupe C, les Marocains prennent la tête avec six unités, tandis que les Comores, bien que derniers avec zéro unité, ont encore la chance de voir la suite de la compétition.

Le score aurait pu être encore plus grand. Mais un gardien s’est dressé contre les hommes de Vahid Halilhodzic lors d’une journée très importante. Salim Ben Boina, gardien de l’US Endoume en cinquième division, a dégoûté les Marocains, qui se sont alors mis à l’abri au niveau du tableau d’affichage. Dans un dernier quart d’heure de folie, le dernier rempart comorien s’est arrêté devant Sofiane Boufal (76e), avant de bloquer un coup franc d’Achraf Hakimi (77e).

Coupe d’Afrique des nations

Succès sous le choc : le Maroc démarre parfaitement

10/01/2022 à 17:51

Amallah, alors passeur-buteur décisif

Juste devant sa ligne, Ben Boina a ensuite réalisé une incroyable double intervention, d’abord sur une tête plongeante de Nayef Aguerd, puis devant Romain Saiss (78e). Héros jusque-là, le Comorien a ensuite commis l’une de ses rares fautes dans ce match, fauchant Zakaria Aboukhlal dans la surface de réparation, avant de se reprendre idéalement, stoppant magnifiquement le tir au but de Youssouf En Nesyri (83e).

A l’origine de ce penalty, Abukhlal, entré en jeu à la 65e minute, s’est ensuite montré dangereux, ballon à ses pieds, pour la première fois (87′), avant d’inscrire finalement son but, pour le but de l’équipe. intervalle (89°, 2-0). Un but arrivé grâce à un excellent travail de Selim Amallah. Passant décisif, habitant du Standard de Liège…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page