news

Car Noël Le Graët, le président de la FFF, se retrouve de plus en plus isolé

« Même pas en rêve ! Interrogé, dans nos colonnes, suite aux rumeurs de sa démission, la possibilité que sa succession soit ouverte, Noël Le Graët, fidèle à ses habitudes, a fait face à l’impatience. Mais je ne suis pas sûr que le président de la Fédération empêchera les empêcher de réfléchir, et pas seulement la nuit, de s’installer dans son fauteuil, car tout est désormais prêt pour que les ambitions jusque-là tournées vers décembre 2024, fin de mandat du Breton, tentent d’en tirer un petit avantage.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page