news

« Ce n’était plus possible », Ollé-Nicolle justifie l’exclusion de Hamraoui

Au micro de RMC Sport, Didier Ollé-Nicolle, entraîneur de l’équipe féminine du PSG, soutient et justifie l’exclusion du groupe de Kheira Hamraoui, après son combat avec Sandy Baltimore le 23 avril. « Ce n’était plus possible », dit-il.

Il ne s’était pas encore exprimé aussi clairement sur ce sujet brûlant. Didier Ollé-Nicolle l’a fait ce vendredi au micro de RMC Sport, en évoquant la mise de Kheira Hamraoui. Le milieu de terrain du PSG a été évincé de l’équipe le 23 avril après une altercation à l’entraînement avec son coéquipier Sandy Baltimore à la veille de la demi-finale aller de la Ligue des champions à Lyon. Le joueur s’entraîne toujours en marge « jusqu’à nouvel ordre », et ce vendredi matin il n’était pas présent à Bougival, retraite des Parisiennes.

L’entraîneur parisien avoue à demi-mots que le joueur ne jouera plus pour le PSG cette saison. Malgré tous ses efforts, la coexistence n’était plus possible après l’altercation, selon lui. « La situation est longue, on le savait avant la pause et c’est toujours comme ça, souvenez-vous. Aujourd’hui, ce qui m’intéresse, c’est ce match à Bordeaux (samedi, 16h45, 20e journée de la P1 féminine) et la finale de la Coupe de France ( contre Yzeure, le 15 mai) pour gagner quelque chose.

« J’ai senti que l’équipe pouvait ignorer les problèmes »

« On se rend compte que le plus important, c’est l’équipe et le jeu, poursuit-il. A un moment donné, il aurait pu et dû être avec Kheira. Je l’ai gardée dans l’équipe parce que je pensais que c’était bon en termes d’équilibre et que l’équipe pouvait ignorer les problèmes jusqu’à la veille de Lyon où ce n’était plus possible. Aujourd’hui notre décision – et la mienne en tant que manager – est qu’il faut se concentrer sur le groupe pour rester dans l’esprit. Ce n’est pas l’un ou l’autre…

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page