news

« Ce Racing a tout d’une grande équipe »… Jusqu’où ira Strasbourg, qui a battu Rennes ?

Au stade de la Meinau à Strasbourg,

« Laissez-moi aimer l’Europe avec mes amis, je ne suis pas d’humeur à ce qu’on me retire mes torches ! » Sur le tube Diam chante le kop strasbourgeois. Crier sa joie. Au pied de la tribune les joueurs du Racing dansent. Cette fin de soirée est belle à voir à La Meinau. A la hauteur de la victoire acquise quelques secondes plus tôt, face à Rennes (2-1).

Avec ce nouveau succès au centre d’une saison déjà incroyable, les Alsaciens ont prolongé leur droit au rêve. Un an après s’être battus jusqu’au bout pour leur maintien, ils sont en lice pour arracher une qualification européenne. Après 33 journées de Ligue 1, les coéquipiers de Dimitri Liénard, quatrièmes, comptent exactement le même nombre de points que les victimes de la soirée (3e) et Monaco (5e).

Qu’est-ce qui les rend étourdis ? « Il faut profiter de ces moments et garder les pieds sur terre », brouille rapidement le capitaine. Comme ses coéquipiers ou son entraîneur, lui aussi ne s’aventure pas trop loin sur le terrain des ambitions. Comme si le mot s’était passé en interne de ne pas évoquer l’Europe. Non, l’élément linguistique choisi n’est plutôt pas pour fixer des objectifs précis. « On joue pour gagner, sans trop de pression. On ne regarde pas le tableau », explique le milieu de terrain Jeanricner Bellegarde. « On n’est pas des limites », poursuit Liénard.

« Cette équipe a beaucoup grandi »

Où sont exactement les limites de ce RC Strasbourg ? Après les nuls subis en fin de match à Reims (1-1), Troyes (1-1) ou contre Lyon (1-1), l’aspect mental aurait pu être une réponse. La prestation de mercredi face à Rennes a balayé ce constat. Juste au moment où les Alsaciens se retrouvent au plus mal, après l’égalisation de Terrier (1-1,54°) et près de 50 minutes à chasser le ballon, ils réagissent. Et comment !

« Notre dernière demi-heure a été vraiment impressionnante »,…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page