news

ces Girondins ont le niveau

Proche des Bleues en 2020-2021 avec un rôle décisif sur la ligne offensive bordelaise, Maëlle Garbino a fait un dernier exercice plus contesté, en quête d’efficacité et de temps de jeu, tant et si bien qu’au niveau statistique elle a déjà fait mieux avec elle. récital samedi face au Havre.

Pas de quoi déconcerter ce feu follet de 1,61 m : « Je préfère parler collectivement que m’attarder sur mon cas. Bien sûr, je suis très heureux d’avoir pu peser sur cette rencontre, mais il faut surtout souligner la bonne performance de l’équipe et des jeunes qui débutaient. On sait que cette saison va être compliquée et on voulait bien commencer. L’équipe a une super mentalité, un super collectif, on est unis et j’espère que ce succès nous servira de déclic par la suite. « 

Bon baptême du feu

Ce match face au Havre était attendu ou redouté, c’est selon. Car après l’hémorragie de l’effectif cet été et le départ de nombreux internationaux, les zones d’ombre sont restées. Pas de stages cet été, très peu de matches amicaux, les Girondins ont abordé ce championnat dans le noir.

Pour preuve, le but aussitôt après deux minutes et vingt-trois secondes après une série de gestes fébriles et inquiétants de ce niveau. Mais l’ADN de ces Girondins 2022-2023 a vite refait surface. Avec du cœur, de l’enthousiasme, une certaine fraîcheur de jeu et une volonté d’avancer sans calculs, ces Bordelaises ont renversé la promue havraise.

Un beau baptême du feu pour les jeunes Liaigre, Seguin ou Haelewyn, de l’équipe locale alignés par M. Patrice Lair depuis le coup d’envoi. Un esprit de corps qu’il faudra confirmer. Andréa Lardez, la capitaine de cette équipe, y croit : « Physiquement on va monter en puissance. Bien réagir après avoir été suivi est important. Ne pas…

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page