news

Chelsea : Tuchel sur les nerfs

Dix-huit mois après son arrivée, reste intouchable à . Mais l’entraîneur allemand n’hésite plus à montrer quelques signes d’agacement, notamment avec certains joueurs qui veulent quitter les Bleus.

Les chances de Thomas Tuchel sont toujours à leur meilleur avec Chelsea. Dix-huit mois après son arrivée, l’entraîneur allemand n’est pas du tout inquiété après une saison marquée par deux finales de coupe perdues aux tirs au but contre , une troisième place en Premier League et un quart de finale en Ligue des champions des nations. Cependant, l’ancien entraîneur du Paris Saint-Germain n’est pas tout à fait à l’aise.

L’affaire Azpilicueta agace Tuchel

L’homme de 48 ans est en effet légèrement frustré par les nombreux départs enregistrés ces dernières semaines. Antonio Rdiger et Andreas Christensen ont notamment choisi de ne pas prolonger leurs contrats respectifs pour aller en . Dans le même temps, d’autres joueurs sont prêts à mettre les voiles, comme Csar Azpilicueta, annoncé près du FC Barcelone, pour vivre une nouvelle expérience. De quoi donner de l’urticaire au manager londonien.

Je ne suis pas sûr de vouloir donner à Azpi ce qu’il veut », a froidement répondu Tuchel au Evening Standard. Je suis le manager de Chelsea qui veut faire ce qu’il y a de mieux pour Chelsea. Il ne l’aime pas mais il comprend. pour lui pourquoi. l’autre club le poursuit en permanence. Le 1er septembre, quand les choses seront plus calmes, il pourra jouer à son meilleur niveau. Est-ce que ça me dérange que le Bara essaie constamment de le recruter ? Peut-être un peu .

Tuchel ne comprend pas Werner

Plus tôt dans la semaine, Tuchel était un peu plus sec pour évoquer l’avenir de Timo Werner. L’entraîneur a exprimé son incompréhension sur la position de son compatriote, qui voit son avenir loin de Stamford Bridge. Je suis surpris. En tant que jeune homme, je serais très heureux d’avoir un contrat avec Chelsea. Je serais l’une des personnes les plus heureuses de la planète. L’horloge …

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page