news

cinq ans après l’absorption de Juvisy, le Paris FC dans les ligues majeures

Troisième attaque, troisième défense. Le podium du Paris FC en D1 Arkéma est conséquent. Avant même d’affronter Lyon dimanche 8 mai pour la 20e journée, les joueuses de Sandrine Soubeyrand sont garanties pour la Ligue des champions l’an prochain. Une première pour le Paris FC, qui a absorbé le club historique de Juvisy dès la saison 2017-2018.

Un mariage réussi entre l’équipe de l’Essonne, six fois championne de France, et le club de la capitale, désireux d’acquérir une plus grande importance dans le football français. « Le premier objectif était de faire une bonne fusion », explique Marie Terroni, présidente de la section féminine et qui dirigeait Juvisy depuis 2007. Il y avait neuf équipes nationales dans l’effectif, un budget conséquent, mais nous étions tous bénévoles au club », se souvient-elle.

Je suis allé voir le président Le Graët pour lui dire que je ne pouvais pas aller plus loin et qu’il fallait pouvoir fusionner, il fallait devenir professionnels ou semi-professionnels pour donner une continuité à cet héritage qu’est Juvisy. Il m’a mis en contact avec Pierre Ferracci, le président du Paris FC.

Marie Terroni

infos france : sport

Infrastructure commune avec les joueurs de Ligue 2, professionnalisme, budget conséquent, la vie à Orly (centre de formation PFC, ouvert en 2019) tranche avec les souvenirs du club amateur de l’Essonne. « On fonctionne un peu plus professionnellement depuis qu’on est sous l’égide du PFC », explique Julie Soyer, arrière latérale, qui fait partie de l’équipe depuis 2012.

Des investissements qui permettent aux joueuses de Sandrine Soubeyrand de s’imposer comme la troisième force de D1. « C’est mérité car nous avons été très régulières tout au long de la saison, nous n’avons pas raté ça », a déclaré Julie Soyer. Avec seulement trois défaites, contre le PSG, Lyon et Bordeaux, le PFC n’a laissé aucun point précieux sur la route. Encore mieux, le club…

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page