news

Claude Puel répond à Roland Romeyer, président de Saint-Etienne : « Je ne discuterai pas des inexactitudes et des contradictions tenues »

Le discours de Roland Romeyer, président du conseil d’administration de l’AS Saint-Etienne, dans les colonnes du Progrès ce vendredi, n’était certainement pas du goût de Claude Puel, qui a débarqué de son poste de directeur général de l’ASSE à la sortie de la défaite face à Rennes (0-5, 5 décembre). Surtout quand son ancien président l’accuse de ne pas vouloir renforcer l’effectif l’été dernier, alors que « nous avions les moyens de recruter », précise Romeyer. Certains joueurs voulaient rester (Debuchy, Monnet-Paquet), d’autres étaient disponibles. C’était le choix du directeur général. Il pensait qu’avec la main-d’œuvre dont il disposait, il s’en sortirait. Ce que nous n’avons pas dépensé l’été dernier, nous le dépenserons maintenant. L’argent a été budgétisé ».

« Je n’ai pas l’intention de déranger le staff, les joueurs en leur compagnie »

Claude Puel veut alors répondre au Romeyer, dans un communiqué transmis à L’Equipe : « Quand un manager quitte un club, c’est tentant de lui faire assumer toutes les responsabilités d’une situation (les Verts sont derniers de Ligue 1, avec 12 points, après le voyage aller). Par respect pour ce que représente l’AXE et pour l’objectif de fin de saison (le maintien), je n’ai pas l’intention de déranger le staff, les joueurs en leur compagnie. C’est pourquoi je ne parlerai pas des inexactitudes et contradictions détenues au Progrès par la direction du club qui me concernent. Je reste connecté à l’AXE, à son avenir et à toutes les personnes que j’apprécie en son sein – salariés, staff, joueurs – et à qui je souhaite le meilleur. « 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page