news

Club : L’inflation dans le football « ne vient pas du PSG mais des Galactiques du Real » assure le secrétaire général du club

Depuis l’arrivée de QSI en 2011, le PSG a complètement changé de dimension. Disposant de grosses ressources financières depuis que la direction qatarie a repris le club de la capitale, l’équipe parisienne est devenue une véritable force sur le marché des transferts. Cependant, les Rouge et Bleu ont attiré bon nombre de détracteurs qui estiment que la situation économique actuelle du football a été déstabilisée par les moyens colossaux dont dispose le PSG, à l’image de Manchester City et de l’AS Monaco.

Lors de son audition à l’Assemblée nationale, Victoriano Melero, secrétaire général du PSG, a donc tenu à répondre à ceux qui critiquent le club de la capitale. Selon lui, la racine du problème est bien plus ancienne : « Le bouleversement inflationniste de l’écosystème footballistique ne vient pas du PSG mais de la politique du Real Madrid Galacticos dans les années 2000. City, Paris ou Monaco, à travers leurs actionnaires, ne le sont pas. responsable de la situation actuelle. »

Alors, pour contenir les fonds fous dont certains clubs disposent, l’UEFA a mis en place le fair-play financier en mai 2010. Mais pour Victoriano Melero, ce n’était clairement pas une bonne solution pour le développement économique du sport : « Il faut libérer les investissements. pour faire émerger de nouveaux acteurs, ce qui n’était pas le cas avec le système du fair-play financier. Ce système a permis aux clubs historiques de maintenir un très haut niveau. Voulons-nous un écosystème fermé ? « Au Real Madrid, grand architecte du projet de Superleague, oui.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page