news

Comment Lorient pourrait quadrupler ses gains sur la vente d’Umut Bozok

Avec la conclusion du prêt d’Umut Bozok à Kasimpasa l’été dernier, le FC Lorient s’attendait à récupérer environ 1 M€ en juin 2022. Les cadres breton et turc se sont mis d’accord sur cette somme lorsqu’ils ont perdu une option d’achat dans la transaction. L’attaquant de 25 ans cherchait avant tout à se relancer après une saison en noir et blanc dans le Morbihan, où Christophe Pelissier ne comptait pas sur lui.

Un an plus tard, Bozok, appelé en Turquie sans jouer en mars dernier, a rempli sa mission, dépassant les attentes avec Kasimpasa. Avec 20 buts (et 7 passes décisives), l’ancien meilleur buteur de la sélection nationale et de L2 termine premier du classement des meilleurs buteurs de Süper Lig devant Mario Balotelli (18 buts, Adana Demirspor).

Bozok apprécié en Espagne et en Italie

Un avantage pour Kasimpasa ? Pas vraiment, étant donné que pour activer l’option d’achat, le club turc devait obtenir l’accord de l’ancien Nîmois. Mais l’entourage du joueur et la direction de la 11e Süper Lig n’en ont trouvé aucun en l’état. L’option d’achat risque donc de ne pas être exercée, et Lorient pourrait profiter de la situation pour récolter une somme bien plus importante sur le futur transfert d’Umut Bozok, de l’ordre d’au moins 4 M€, pour un joueur totalement réanimé.

Si le joueur est convoité par tous les grands clubs turcs, il devrait poursuivre sa carrière dans un championnat européen plus fermé. Il est particulièrement populaire en Espagne et en Italie. Une chose est quasiment certaine : Bozok, sous contrat jusqu’en 2023, ne restera pas au FCL, où il n’a jamais vraiment trouvé sa place.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page