news

Coupe de France – Poussé par deux buts, Lens élimine Lille après une folle nuit et retrouvera Monaco en huitièmes de finale

Au terme d’un derby nordiste au scénario fou et au suspense insoutenable, Lens s’est qualifié pour les huitièmes de finale de Coupe de France aux dépens de Lille, qui menait toujours avec deux buts. Les hommes de Franck Haise ont égalisé en seconde période pour arracher les tirs au but, se sont imposés 4 à 3. Les lensois, qui ont globalement dominé la rencontre mais ont été longtemps infructueux, affronteront Monaco dans la tour suivante. Le LOSC, de son côté, pourrait regretter cette arrivée complètement ratée, ainsi que les quelques 0-3 qu’ils ont réussi à récupérer après la pause.

Les 16 derniers de Coupe de France ont tenu toutes leurs promesses. Pendant un peu plus de 90 minutes, Lens et Lille ont offert un beau spectacle, avec une bataille livrée avec respect et sans méchanceté. Plus entreprenants et séduisants à l’offensive, les Sang et Or ont malheureusement été délaissés par leur défense avant la mi-temps, alors qu’ils méritaient d’être devant le tableau d’affichage. Sur deux contres bouclés en moins de cinq minutes, Amadou Onana a fait plier Lensois. D’abord opportuniste sur un centre de Tiago Djalo repoussé par Kevin Danso (0-1, 29e). Il a ensuite hérité d’une offre de Jonathan Bamba, lui aussi seul dans l’axe (0-2, 33e).

Ligue 1

A la place d’Ikoné, David, Botman, Renato Sanches… en janvier le LOSC à ne pas manquer

IL Y A 20 HEURES

Lille peut s’en vouloir : tous les balles d’arrêt du LOSC ratées en vidéo

Lille a ruiné une avance de deux buts

Ce retard de deux buts a dressé un scénario cruel pour Sangue et Oro mal payés, mais surtout imprécis dans les derniers gestes. Ils ont fini par recevoir un petit coup de pouce du destin, à un moment où ils ne semblaient pas avoir assez d’essence dans le moteur pour renverser la vapeur. Bien pour eux. Les dogues ne savaient pas comment finir la bête…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page