news

Coupe du monde 2022 au Qatar : ce boycott en hausse

« Sans nous », peut-on lire crûment en première page du journal. Ce 13 septembre 2022, le Quotidien de La Réunion annonce qu’il boycottera la Coupe du monde 2022, organisée au Qatar du 20 novembre au 18 décembre. C’est le premier média français à décider de boycotter la compétition. C’est aussi la première fois en France qu’un média annonce un boycott de cet important événement footballistique.

Voir : Coupe du monde au Qatar : Daily Reunion va boycotter l’événement

Respecter ses valeurs

Pour la rédaction, ce choix s’inscrit dans sa ligne éditoriale qui « défend les valeurs de respect, de bienveillance, d’engagement, d’indépendance et de liberté d’expression ».

« Ce projet de boycott a été proposé par le chef du service des sports du journal », explique le rédacteur en chef du journal Vincent Vibert. « Il ne savait pas comment diffuser l’événement, alors il a proposé à la direction de le boycotter purement et simplement, ce que nous avons validé et présenté en interne », ajoute-t-il.

On verra s’il y a un réel impact sur les ventes, mais à un moment donné sur des questions de morale et de valeur, il faut dissocier les choses du côté économique. Vincent Vibert, directeur du Quotidien de La Réunion

« Notre journal boycottera tout ce qui concerne l’événement sportif, mais diffusera des informations liées aux enjeux écologiques et humains soulevés par la compétition », précise Vincent Vibert. Interrogé par la radio publique française France Info, le directeur du Quotidien a ajouté qu' »il n’y aura pas un mot sur l’ensemble de l’événement sportif et nous n’aurons pas de revenus publicitaires liés à la Coupe du monde ». Il conclut : « On verra s’il y a un réel impact sur les ventes, mais à un moment donné sur des questions de morale et de valeur, il faut dissocier les choses de la partie économique ».

Dans le monde du foot

La veille, même une ancienne star du football…

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page