news

Dans les coulisses de Port Vale, un club qui vole sur le terrain et en prend soin | Port-Vale

C’est le jour de l’Armistice et à l’approche de 10h55 à Vale Park, le manager Darrell Clarke et son équipe filtrent, passent devant la statue de Roy Sproson et se dirigent vers un coin du stade pour lui rendre hommage. Les propriétaires, Carol et Kevin Shanahan, déposent une couronne et des joueurs en survêtement se tiennent à côté du personnel de cuisine, de quelques dizaines de supporters et d’entrepreneurs. Les passants regardent par-dessus le mur sur Hamil Road. Les Golden Valiants, un groupe de plus de 50 ans qui se réunissent tous les jeudis, dont Vera Hill, 92 ans, dirigent un chœur de We’ll Meet Again. « Ce n’est pas une minute et ensuite le jeu commence – c’est deux minutes de silence », dit Carol, avec un éclat de rire chaleureux.

Le jour du match est à 36 heures. « Allez, les gars: terrain d’entraînement, nous avons besoin que vous soyez prêt pour samedi », dit-elle, et les joueurs se dispersent vers le vestiaire de la maison, réaménagé dans le cadre d’un lifting estival de 200 000 £, d’abord pour une photo de l’équipe – Clarke a remporté la Ligue deux manager du mois deux mois consécutifs – puis pour une réunion d’équipe. « Avez-vous rencontré Eminem ? » Clarke parle du défenseur Dan Jones qui a les cheveux blonds décolorés. A quelques centaines de mètres plus loin se trouve le Red Lion, un pub autrefois tenu par les parents de la pop star et ardent fan de Vale, Robbie Williams. « J’ai rencontré son père lors d’une soirée de remise de prix il n’y a pas si longtemps », dit Clarke. « Il ne m’a pas encore appelé pour me donner des conseils tactiques, donc je dois faire un bon travail. »

Darrell Clarke et son équipe analysent les mises en place des coups de pied arrêtés et leur sélection d’équipe probable.

Le directeur adjoint, Andy Crosby, parcourt une présentation rassemblée par l’analyste « MJ », Mike Johnson, qui, entre autres, détaille comment leurs prochains adversaires, Bradford City, se classent troisième de la ligue pour les buts sur coups de pied arrêtés et 21e pour la possession. . Johnson diffusera également des images des joueurs WhatsApp de leurs homologues. Sur le sol des vestiaires, un terrain vert aide Clarke à faire valoir son point de vue et à mi-chemin d’un clip, il saute pour montrer à ses milieux de terrain comment exploiter l’espace. « Allons craquer », il…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page