news

De l’entraîneur du PSG féminin à Mbappé, l’impensable tentative de déstabilisation de Diallo

Le dossier d’Aminata Diallo prend un peu plus d’épaisseur. Après les révélations mardi, sur « une lente dérive psychologique devenue, pour ainsi dire, pathologique » d’Aminata Diallo qui l’aurait conduite à s’en prendre à Kheira Hamraoui, sa coéquipière, Le Parisien dévoile ce mercredi de nouveaux éléments. Le journal détaille une tentative de déstabilisation du PSG par l’ancien joueur et César M., agent non officiel de plusieurs joueurs du PSG, et partenaire de l’un d’entre eux. Avec deux objectifs clairs : tout faire pour évincer Hamraoui du PSG et y obtenir une prolongation de contrat, déstabilisant les dirigeants qui entraveraient leur plan. C’est la conviction acquise par les enquêteurs et les magistrats dans le cadre de l’enquête sur l’attentat de Hamraoui, également étendue aux accusations d’« escroquerie en bande organisée ».

Menaces sur Ulrich Ramé et déstabilisation d’Ollé-Nicolle

Les enquêteurs ont notamment intercepté une conversation le 7 avril avec Ulrich Ramé, devenu directeur sportif de la section féminine du PSG, au cours de laquelle César conditionne la prolongation de l’attaquante vedette Marie-Antoinette Katoto, dont il gère les intérêts, à la prolongation d’Aminata. Diallo, et le départ de Kheira Hamraoui. Il menace aussi de provoquer un scandale pour contaminer Didier Ollé-Nicolle, le manager du PSG et, par extension, du club. « Ollé-Nicolle… C’est un scandale ! On a arrangé des trucs… On s’est électrocuté… Mais il y a quand même des gens qui en sont conscients… Beaucoup de gens dont moi. Imaginez qu’elle devienne folle ? Imaginez que le père soit fêlé ? Tu vois, c’est pervers, c’est injuste mais finalement c’est humain… », menace César, selon les éléments révélés par Le Parisien. Quelques semaines plus tard,

La radio du véhicule et de la maison de Diallo permet de comprendre la haine qui…

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page