news

de retour du CAN, le « tuteur » Alhadhur a été taquiné par ses camarades

Après s’être fait remarquer comme gardien des Comores lundi lors du huitième de finale de la CAN contre le Cameroun (2-1), l’arrière gauche Chaker Alhadhur est revenu avec son club de l’AC Ajaccio vendredi face à Auxerre. En marge de ce match de la 21e journée de Ligue 2, il est revenu sur la réception de ses coéquipiers corses.

« Mon téléphone n’arrête pas de sonner, c’est magnifique ! » Chaker Alhadhur a toujours la tête dans les étoiles. Inconnu du grand public il y a une semaine, l’arrière gauche de l’AC Ajaccio est devenu lundi un héros en occupant le poste de gardien des Comores pour le huitième de finale de la CAN contre le Cameroun.

Malgré la défaite 2-1 et l’élimination, l’ancien Nantais (30 ans) a encore du mal à se rendre compte de ce qui lui est arrivé à Yaoundé. « Le buzz qu’il a fait est juste magnifique », a réagi vendredi le défenseur de l’ACA au micro de beIN Sports.

« Ma vie est redevenue normale »

Un retour à la réalité qui est tout sauf acquis. « Revenir et être présent était important mais en vérité c’est difficile de s’en remettre car c’était quelque chose d’inimaginable, d’inédit, avoue-t-il. Les émotions sont toujours là. Et elles resteront. »

Alhadhur et son compatriote Mohamed Youssouf sont revenus jeudi en Corse à la veille de la 21e journée de Ligue 2 face à Auxerre ce vendredi soir au stade François-Coty. « Je suis tout de suite allé m’entraîner », s’amuse l’ancien Nantais avant d’ajouter : « Ma vie est redevenue normale. » Eh bien, pas tout à fait de toute façon.

« Quand je suis entré dans les vestiaires, ils (ses coéquipiers) se sont un peu moqués de moi. Ils m’ont mis les trucs du gardien de but. On a un peu ri mais tout est redevenu normal, je me suis entraîné comme le jour du premier match, le le terrain, en tant que latéral gauche… » Face à l’AJA, Chaker Alhadur est entré sur le terrain au coup d’envoi.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page