news

déjà plusieurs sanglots et polémiques qui éclipsent le jeu

Entre les polémiques arbitrales, le niveau de jeu un peu décevant ou les conséquences de la crise du Covid-19, la Coupe d’Afrique des nations a connu de nombreux bouleversements en quelques jours, depuis le match inaugural de dimanche dernier.

Critiquée par plusieurs entraîneurs des cinq grands championnats européens – principalement en raison de sa date – et parfois même considérée comme une surcharge pour les joueurs, la Coupe d’Afrique des nations 2022 a débuté le 9 janvier au Cameroun. Si le football africain espère en profiter pour se débarrasser de certains clichés, la compétition a déjà connu quelques ratés et même une grosse polémique lors du choc du groupe F entre la Tunisie et le Mali.

« Ce qui s’est passé lors du match entre la Tunisie et le Mali est complètement omniprésent. C’est inacceptable, a lancé Jérôme Rothen dans l’émission Rothen s’illumine sur RMC ce mercredi. Des critiques de la Coupe d’Afrique. L’organisation mais que font-ils ? d’abord pour protéger cette CAN qui n’est pas à la hauteur de l’Euro, d’une Copa America et j’en passe. C’est vrai qu’avec les propos des managers ou des entraîneurs j’ai souvent dit dans les vestiaires qu’ils ne respectaient pas assez la coupe d’Afrique » .

Tunisie-Mali (0-1)

La fin folle du match Tunisie-Mali

Impossible de ne pas affronter l’incroyable polémique du match entre la Tunisie et le Mali en énumérant les difficultés rencontrées depuis le début de la CAN. Sifflant trop tôt, à deux reprises, en fin de match, l’arbitre zambien Janny Sikazwe a suscité l’ire de nombreux supporters et le football africain a été moqué par ses détracteurs, notamment sur les réseaux sociaux.

La sélection tunisienne a beau avoir déposé une réserve technique, aucune décision officielle concernant le résultat du match n’a été prise…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page