news

Dépêche captivante du cœur des nouveaux propriétaires saoudiens de Newcastle

Une mer d’écharpes noires et blanches, tourbillonnées par des supporters à domicile en liesse qui narguent leurs rivaux à un point où les tensions éclatent presque. Les rues de Riyad ont ensuite été inondées de ces mêmes fans, euphoriques avec leur discours sur le titre. C’est probablement ainsi que Newcastle United pensait que les choses deviendraient rapidement pour eux sous la propriété de l’État saoudien.

C’était en fait la scène d’un match entre deux des plus anciens rivaux de football de cette ville vendredi soir, dont la qualité et l’entreprise ont contribué au sentiment que la nouvelle acquisition de Premier League du pays a du pain sur la planche pour s’inscrire dans la conscience publique ici.

C’était une victoire 1-0 pour Al-Shabab – le Newcastle United of Saudi Football, vous pourriez les appeler – contre Al-Nassr, les géants déchus du pays, qui ont remporté le titre trois fois au cours de la dernière décennie et dont les fans disent à un anglais visiteur : « Nous sommes votre Manchester United, maintenant. »

Sportsmail a récemment assisté à un match de derby à Riyad où aucune femme n’était présente, malgré une foule nombreuse qui regardait

C'était une victoire 1-0 pour Al-Shabab contre Al-Nassr, deux des plus anciens rivaux de football de Riyad, un vendredi soir dans la ville

C’était une victoire 1-0 pour Al-Shabab contre Al-Nassr, deux des plus anciens rivaux de football de Riyad, un vendredi soir dans la ville

Le lendemain du match, seuls des hommes se sont rassemblés dans les coins et les bazars de la place Al-Safat à Riyad

Le lendemain du match, seuls des hommes se sont rassemblés dans les coins et les bazars de la place Al-Safat à Riyad

Newcastle a dû prouver que le prince héritier saoudien Mohammed bin Salman n'a rien à voir avec le Fonds d'investissement public, qui détient 80% du club de Premier League

Newcastle a dû prouver que le prince héritier saoudien Mohammed bin Salman n’a rien à voir avec le Fonds d’investissement public, qui détient 80% du club de Premier League

La performance du milieu de terrain magnifiquement doué d’Al-Nassr Abdulmajeed Al-Sulaiheem et de l’attaquant Vincent Aboubakar a éclipsé une grande partie de ce qui est montré à St James ‘Park ces jours-ci, mais ces personnes étaient trop inconsolables pour le reconnaître.

Le football est dans leur sang ici. Les meilleurs matchs de coupe attirent 60 000 fans. Ils n’ont pas besoin d’une autre équipe.

L’expérience du derby-nuit suscite de nombreuses réactions familières des fans d’Al-Nassr, vêtus de leurs répliques de chemises jaunes.

Avertissements de ‘man on’ en arabe. Des acclamations ironiques lorsqu’un fan d’Al-Shabab avec un foulard noir et blanc…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page