news

Deux dés passés contre Sainté, un massacre incroyable… Le nouvel Ibrahima Sissoko est arrivé

Au stade de la Meinau à Strasbourg,

Défenseur central en début de saison, milieu de terrain à l’entraînement et… souvent ailier droit le dimanche ! Ibrahima Sissoko a bluffé tout le monde face à Saint-Etienne (5-1) en fournissant deux passes décisives. Sur deux centres parfaits, conclus par Gameiro (3-1, 69e) et Ajorque (4-1, 73e).

En cet après-midi magique pour le public de la Meinau, le n°27 bleu a également été à l’origine du premier but alsacien, en obtenant le corner. Sans oublier toutes ses reprises, percussions, passages au bon moment, etc. Bref, un vrai bon travail pour un joueur qui avait beaucoup déçu ces dernières saisons.

« L’année dernière, j’ai eu une transition très difficile et un peu trop il y a deux ans », a-t-il admis. Pour dire le moins. L’ancien Brestois, arrivé à l’été 2018 avec un statut promis, a fini par ennuyer ses propres fans. Lent, sans inspiration, parfois coupable de bévues, il a aussi souvent porté les critiques sur cette course erratique et frustrante.

« Une épreuve de force athlétique et une grande capacité de lancer »

Mais tout cela, c’était avant. Depuis l’arrivée de Julien Stéphan à l’intersaison, le natif de Meaux, presque 24 ans, semble avoir retrouvé ses qualités. Le technicien est là pour quelque chose ? « On a beaucoup discuté ensemble mais je ne pense pas plus avec lui qu’avec d’autres », nie l’entraîneur, réitérant toutefois son attachement à un élément déjà apprécié par son prédécesseur Thierry Laurey. Qui lui-même n’en a pas toujours tiré le meilleur parti.

« Il a une finition athlétique et une grande capacité de lancer », explique Stéphan, qui avait utilisé le joueur au centre de la défense toute la saison pour faire face aux absences. « Il l’avait géré de manière très professionnelle, avec un investissement total. »Avant de se blesser…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page