news

Diacre livre sa liste des Bleues, des incertitudes limitées

Il n’y aura pas de « grosses surprises », avait reconnu l’entraîneur aussi mi-avril après le dernier match face à la Slovénie au Mans, au terme d’une saison à onze victoires en autant de rencontres, enrichie par une qualification pour le Mondial- 2023 et un titre au Tournoi de France.

L’affaire Hamraoui

Le retour de Kheira Hamraoui en février avait relancé les spéculations sur son avenir en sélection, mais son horizon international est largement bouché depuis. « C’est vrai qu’aujourd’hui au sein du PSG c’est très compliqué et que, comme vous venez de le dire, il ne joue plus », a répondu Diacre, réservant la décision au jour de l’annonce de la liste.

Le milieu défensif de 32 ans sort d’une saison cauchemardesque : violemment agressé début novembre par deux inconnus, des faits encore flous, il s’est ensuite disputé avec plusieurs responsables de vestiaires, notamment Diani et Katoto, soupçonnés d’avoir dirigé les enquêteurs vers leur entourage. . . Il n’a plus joué avec Paris depuis un combat à l’entraînement fin avril.

Les Bleues devront se passer des services de l’ancienne joueuse de Barcelone, au profil unique et à l’expérience indéniable, et cela redonne espoir aux plus jeunes, comme Ella Pallis de Bordeaux qui espère aller en Angleterre. Au même poste, la flamme de l’espoir a failli s’éteindre pour Amandine Henry également, même si la Lyonnaise fait tout pour la garder.

Un retour aux Bleues, « tant que je jouerai au foot, j’y croirai », a-t-il assuré après la finale de Ligue des champions remportée le 21 mai contre le Barça, avec un but et le prix du meilleur joueur bonus. Une cohabitation avec Diacre, qu’elle a publiquement critiqué à l’automne 2020, semble cependant impossible pour l’ancien capitaine.

Sa coéquipière Eugénie Le Sommer, meilleure buteuse…

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page