news

d’Icaunais a eu le privilège de voir de près le trophée du Ballon d’Or

Cela n’arrivera probablement qu’une fois dans une vie. Une dizaine d’adolescents de l’hôpital spécialisé de l’Yonne ont eu le privilège, ce lundi 12 septembre, de voir le trophée Ballon d’or. Ce prix prestigieux, créé en 1956 par le magazine France Football, sera décerné le 17 octobre au meilleur joueur de l’année. « Je pouvais sentir mon cœur battre vite. Ce n’est pas tous les jours que je vois le Ballon d’Or », a déclaré Cyril. « J’ai demandé si c’était la vraie chose, on m’a dit oui », ajoute le jeune de 14 ans.

Nous voulons que cette récompense soit accessible au plus grand nombre.

Pascal Ferré, rédacteur en chef de France Football, cache un grand sourire sous le masque. « Ils sont fascinés par ce trophée étincelant. » Elle a choisi de se rendre à l’hôpital de jour pour adolescents Henri Vincenot d’Auxerre, « pour mettre un peu d’éclat dans leurs yeux et un sourire dans leur vie qui n’est peut-être pas rose tous les jours et ça seul, ça vaut le coup ». Depuis deux ans, le magazine organise ce genre d’événements dans toute la France. « Chaque année, un seul joueur et une joueuse sont choisis. Cela en fait un trophée assez inaccessible, mais nous voulons que ce prix soit accessible au plus grand nombre. »

Le vote pour le Ballon d’Or est clos

Pascal Ferré répond aux questions des adolescents et des professionnels de santé. « C’est simple, ils veulent savoir qui sera le Ballon d’or cette année. C’est la première question et c’est normal, il y en a des milliers voire des millions à se poser ». Le vote est clos depuis une semaine, l’éditeur connaît les noms des gagnants mais – sans surprise – ne dévoilera rien. « Il faudra attendre le 17 octobre mais je peux vous dire une chose : les gagnants n’ont pas encore été prévenus ». Mais ce n’est qu’une question de jours. Pascal Ferré explique que…

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page