news

DNCG : Les OM se portent bien

Qu’y a-t-il après cette annonce

Le test de la Direction nationale du contrôle de gestion des clubs (DNCG) inquiète en effet les supporters de l’Olympique de Marseille. Il y a un an, le club phocéen voyait sa masse salariale encadrée après un mercato conséquent. Amine Harit, la dernière recrue olympique d’été, a également dû voir certains joueurs modifier leurs honoraires pour que sa signature soit efficace.

Après une saison extraordinaire (demi-finale de Conference League et qualification directe en Ligue des champions), on pensait que tout irait bien avec le corps. Au contraire. Après sa première visite, la DNCG a évoqué une suspension des poursuites dans l’attente d’éléments complémentaires (dont des pièces). Désormais, le spectre d’une image salariale ou d’une interdiction d’emploi planait sur la tête du club comme l’épée maniée par Denys l’Ancien, tyran de Syracuse, sur celle de Damoclès.

Plus d’obstacles pour Longoria

En réalité, le DCNG en avait surtout marre de voir échouer les promesses de vente de joueurs à chaque fenêtre de marché et attendait un signal de l’actionnaire de l’OM Frank McCourt. Initialement prévue le 9 juin, la veille de l’ouverture du marché d’été, la réponse concernant l’OM, ​​en accord avec les deux parties et après de nombreux échanges, a été reportée au mardi 14 juin, puis à nouveau reportée à ce jour. Finalement, les documents complémentaires sont arrivés et l’OM, ​​qui s’est dit confiant avant son grand oral, n’aura aucune restriction sur le recrutement cet été.

Dans le cadre de l’examen de la situation des clubs pour la saison de football 2022-2023, la Commission de Contrôle des Clubs Professionnels a adopté les décisions suivantes en application de l’article 11 du Règlement DNCG : « LIGUE 1 UBER EATS : AS Monaco, .. .

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page