news

Douglas Martínez : La perte de ses jumeaux et sa nouvelle étape en USL dirigée par Landon Donovan – Diez

La vie est ce train qui vous emmène dans des gares inattendues où vous portez vos fruits et d’autres où vous tombez pour vous relever après des étapes que vous n’aviez jamais imaginées.

C’est ainsi que s’est traduit le deuxième trimestre de l’année pour l’attaquant hondurien Douglas Martínez, qui a dû faire face à des blessures, au départ de l’équipe première du Real Salt Lake de la Major Soccer League et à la perte de ses jumeaux dans le ventre de sa mère. juste avant de disputer la compétition la plus importante de sa carrière à ce jour : les Jeux Olympiques de Tokyo 2020 avec l’équipe nationale du Honduras.

Dans une interview pour DIEZ, Martínez a gardé un endroit pour briser le silence où il a raconté son témoignage de vie sur la façon dont il a surmonté ce processus avec 24 ans, sa nouvelle étape à San Diego Loyal SC où il est arrivé en prêt pour ajouter des minutes et l’expérience vécu à être mené par une légende : Landon Donovan.

ENTRETIEN COMPLET

Comment vivez-vous cette nouvelle étape au San Diego Loyal SC ?

Pour moi, c’est un bon moment car cette année je n’ai pas passé un si bon moment, j’ai eu des hauts et des bas avec des blessures et des choses personnelles qui me sont arrivées. J’ai dû tout gérer pour pouvoir être bien et maintenant je suis de retour au niveau que j’aime être, marquer des buts et aider l’équipe.

Comment avez-vous quitté le Real Salt Lake si vous étiez déjà en équipe première ?

Je suis honnête avec vous, je ne leur ai pas beaucoup parlé. Quand la pré-saison a commencé j’étais avec l’équipe nationale pendant longtemps, en plus, je n’ai fait qu’une semaine avec eux et une en tant que joueur, si tu ne fais pas la pré-saison, ça ne se passera pas comme tu veux. Cela m’a fait des ravages. Pendant que je faisais partie de l’équipe nationale, j’ai été blessé et quand je suis revenu dans l’équipe, je ne me suis pas entraîné longtemps ; J’ai commencé à jouer les premiers matchs en tant que remplaçant, mais tout m’a coûté cher. L’équipe s’est renforcée, a amené un nouvel attaquant, en a profité et tant mieux pour l’équipe et tant pis pour moi que je n’étais pas là quand je devais l’être.

Avez-vous demandé à sortir en prêt ?

Je leur ai dit si je pouvais jouer dans la deuxième équipe pour…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page