news

En recrutant l’Argentin de l’Ajax Nicolas Tagliafico, Lyon a enfin un latéral gauche reconnu

Il a fallu trois semaines à l’Olympique Lyonnais pour se remettre sur pied après l’effondrement de l’affaire Tyrell Malacia. A la recherche d’un accident après la fin du prêt d’Emerson Palmieri (généralement décevant), l’OL n’avait en effet pas pu boucler son premier choix, qui s’adressait au prometteur international néerlandais Feyenoord (22 ans). Le directeur du football Vincent Ponsot a expliqué le 1er juillet « ne jamais mettre en danger l’institution pour un joueur », pointant du doigt l’entourage de Malacia, qui a immédiatement signé avec . L’OL a finalement changé de profil en optant pour l’Argentin Nicolas Tagliafico, bien plus expérimenté (29 ans, 40 apparitions avec l’Albiceleste) mais moins explosif.

Nicolas Tagliafico, ici lors d’un match d’Eredivisie entre l’Ajax et Heerenveen, le 11 mai à Amsterdam. -Peter Dejong/AP/SIPA

Le défenseur, vainqueur de la Copa Sudamericana avec le Club Atlético Independiente en 2017, s’est notamment illustré à plusieurs reprises ces quatre dernières saisons, avec le maillot de l’Ajax Amsterdam. Bien qu’il ait perdu sa place de titulaire ces derniers mois face à Daley Blind (30 matches disputés au total, contre 46 en 2018-2019), Nicolas Tagliafico reste l’un des grands protagonistes de la superbe Ligue des champions 2019 de l’Ajax, qui s’est soldée par une cruelle demi-finale face à . (1-0 ; 2-3).

Un poste où personne n’a gagné depuis l’époque de Ferland Mendy

Techniquement à l’aise, l’international argentin devrait apporter beaucoup à l’OL à un poste qui n’a pas eu le moindre choix depuis le départ de Ferland Mendy du Real Madrid en 2019. Et vu la somme investie, 4,2 M€, il sent le (nouveau) ) bonne découverte d’une vitrine de marché d’été pour les Lyonnais, après les retours enthousiastes d’Alexandre Lacazette et Corentin Tolisso, ainsi que l’arrivée de …

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page