news

épuisés, les Suédois ont surmonté l’obstacle belge pour se qualifier pour les demi-finales

La sortie des Suédois, finalement victorieux à l’issue du temps réglementaire. TIM GOODE / AP

Ils ont été patients et ont finalement été récompensés. Pourtant largement favorites face à la , les Suédoises ont rencontré d’énormes difficultés pour briser le verrou Red Flame, vendredi 22 juillet, en quart de finale de l’Euro féminin de football. Mais alors que le match semblait aller inexorablement vers le match nul toujours désinvolte, la défenseure Linda Sembrant est apparue dans la surface pour placer une droite synonyme de qualification et de libération pour toute une population (90°+2).

Avant de défier les locaux de l’étape, l’, au prochain tour mardi, les Suédois pourront déjà porter un coup dur. Annoncés grands favoris face aux rookies belges à ce niveau de la compétition, les Suédois ont confirmé leur statut dans le jeu, multipliant les occasions en cours de match. Mais ils se sont longtemps cassés les dents sur une vaillante défense belge et ont laissé craindre le pire à leurs supporters.

Dans l’intervalle les Suédoises avaient déjà tiré 16 fois, souvent par la milieu de terrain Filippa Angeldal, aussi omniprésente mais imprécise, comme ses coéquipières. Le gardien belge Nicky Evrard devait encore briller devant sa cage, comme sur une tête dangereuse d’Amanda Ilestedt en début de match (14e). Quelques minutes plus tard pourtant, sur une frappe rase de l’attaquante Stina Blackstenius, rien n’y fait, mais au final la Suédoise est signalée hors-jeu à cause d’un coup de coude un peu trop en avant (25e).

Lire aussi : Euro de football 2022 : des Suédois décimés, un Gunner fou et des Allemands réalistes Le gardien belge a tout tenté

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page