news

Equipes bloquées… mais journée confirmée : la Serie A (re)plonge dans le chaos

Bienvenue en Serie A. Ou bienvenue dans l’absurde, enfin. Même lorsque le pire semble être derrière nous, le championnat italien a la capacité de toujours repousser ses limites. Près de deux ans après le début de la pandémie de Covid-19, tout le football italien est à nouveau plongé dans le chaos. Comme si ces presque vingt-quatre mois n’avaient pas existé. A l’heure où nous écrivons ces lignes, plus de 80 joueurs de Serie A sont actuellement positifs au Covid-19. L’Udinese, Turin et Bologne, après la Salerne mardi, ont même annoncé qu’elles étaient soumises à des mesures sanitaires de la part des autorités locales. Pour faire simple : la quarantaine a été demandée pour ces équipes, qui ne pourront donc pas concourir (au moins) pendant les deux prochains jours. Le 20 est prévu jeudi pour la traditionnelle fête de l’Epiphanie, et le 21 ce week-end. Mais cela ne suffit pas à ralentir la Lega Calcio, qui entend poursuivre la saison sans s’arrêter.

Réunis mercredi soir en conseil extraordinaire compte tenu du critère de l’urgence de la situation, ces derniers ont décidé de ne reporter officiellement aucun match. Une décision forte qui a fait l’unanimité, selon nos informations. « Il y a un processus à suivre et tout le monde veut le respecter », nous fait savoir l’un des dirigeants présents à cette réunion. Indépendamment des mesures prises par les autorités locales. Pourquoi, direz-vous ? Simplement pour rester fidèle à sa pratique de la saison dernière. Ou ne décréter aucun report, laissant les joueurs et arbitres constater l’absence de l’adversaire sur le terrain, resté dans sa région sur avis des autorités sanitaires. Un scénario similaire à celui du très décrié Juventus-Napoli la saison dernière. Le club napolitain s’est alors vu interdire de se rendre dans le Piémont. Cependant, les bianconeri se sont présentés sur la pelouse pour éviter…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page