news

Eugénie Le Sommer au pays du football féminin

Le footballeur lyonnais découvre avec enthousiasme le championnat américain.

C’était sa première expérience à l’étranger et elle en rêvait. Prêtée à OL Reign, la franchise américaine de l’Olympique Lyonnais, Eugénie Le Sommer a vécu six mois près de Seattle au rythme de la NWSL, la ligue nord-américaine, l’élite du football féminin. Une aventure partagée avec son mari Florian. L’attaquant a dû apprivoiser de nouveaux paramètres au cours des matchs : longs trajets, décalages horaires et même différences climatiques. «C’était l’un des aspects les plus difficiles à gérer», dit-il.

A lire aussi : Eugénie Le Sommer : « Avec l’OL j’ai tout gagné. Je veux ramener une coupe en France »

Sur le terrain, la coéquipière de Megan Rapinoe a vu la différence, avec « des matchs plus intenses » et « un jeu plus athlétique ». Elle « a élargi sa palette », « a joué différemment » et a pris conscience de la progression d’une équipe : le club est passé de la 9e à la 2e place. La Lyonnaise aimait le fait que le championnat soit professionnel, contrairement à la France.

« Infrastructure et médiatisation, tout est différent. Les joueurs sont des icônes. C’est le pays du football féminin. Fort de cette bonne saison, le meilleur buteur de l’histoire des Bleues, qui fera son retour au Groupama Stadium début janvier, ne désespère pas d’être rappelé en équipe nationale : « J’ai l’Euro comme objectif à la fin de saison, j’espère être là ».

Toute reproduction interdite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page