news

FAIT DU JOUR Antoine Sauli (Catavana) : « Rani Assaf n’a rien à voir avec le football »

L’ancien entrepreneur nîmois, aujourd’hui retraité en Corse, est de passage dans le Gard et retrace son parcours d’entrepreneur.

Le créateur de la marque Catavana gear est intimement lié au Nîmes Olympique dont il a été le sponsor principal de 1986 à 1992. De la vente de la remorque aux Guignols de l’Info, en passant par ses équipes de cyclisme et de sports mécaniques, Nîmes a s’est beaucoup diversifié. Un voyage fait de rencontres comme avec Sylvie Vartan, Carlos, Valéry Giscard d’Estaing ou Eric Cantona. A 78 ans, Antoine Sauli approfondit sa carrière et pose un regard critique sur Rani Assaf, le président du Nîmes Olympique. Rencontrez ce que nous avons surnommé le Bernard Tapie de Nîmes.

Objectif Gard : Vous avez grandi à Nîmes, mais c’est en Corse que vous êtes né. Quels souvenirs gardez-vous de vos premières années sur l’île de Beauté ?

Antoine Sauli : Mon grand-père était un homme extraordinaire. Pendant la guerre, les Italiens l’ont attrapé et lui ont coupé tous les orteils avec une hache. Il avait besoin de chaussures orthopédiques pour marcher, mais cela ne l’a pas empêché de marcher pendant deux heures pour s’occuper de ses 200 chèvres. Il avait des ânes pour porter les bidons de lait et m’a fait asseoir dessus.

Qu’est-ce qui vous inspire aujourd’hui ?

C’est une leçon de vie. Je me dis que devant lui je n’ai pas le droit de me plaindre. J’ai toujours pensé à lui car, malgré ce qui lui est arrivé, il a toujours évolué. J’ai eu une belle vie qu’il n’a peut-être pas. Il ne se plaignait jamais et je l’admirais.

La brochure publicitaire de Catavana en 1990 (archives NJ) « J’ai vu mes parents tirer la langue et je n’ai pas voulu vivre ça »

Comment êtes-vous arrivé à Nîmes ?

Mon père était gardien de prison. Il a été muté au bureau central de Nîmes et tous…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page