news

FC Barcelone : El Bara résilie le contrat avec Ownix ​​en raison de nouvelles d’abus sexuels et de fraude avec des crypto-monnaies

Mis à jour le 18/11/2021 – 19:51

Il y a deux semaines, le FC Barcelone, en collaboration avec la société Ownix, a annoncé un accord pour créer des NFT (Jetons non fongibles ou actifs numériques similaires à la crypto-monnaie, à l’exception du fait que les crypto-monnaies sont fongibles), dans une union pour créer des revenus par club et développer la marque Barcelona. Israël et l’Arabie saoudite ont été l’une des principales destinations pour cela, car la société Ownix ​​​​et son propriétaire, Moshe Hogeg, sont originaires d’Israël. Cependant, la controverse a débordé sur l’entreprise, son propriétaire ayant été arrêté pour abus sexuels et fraude présumés.

L’information a été révélée par le journal israélien ‘Haaretz’, qui désigne Moshe Hogeg, également propriétaire du club dans son pays Beitar Jérusalem, comme suspect de fraude avec des crypto-monnaies et divers crimes sexuels avec sept suspects. La plupart des partenaires ou employés du Beitar Jérusalem. Selon les soupçons de la police, chacune des personnes arrêtées a gagné des dizaines de millions en trompant des investisseurs potentiels. Barcelone a annoncé ce jeudi qu’il mettrait immédiatement fin au contrat avec Ownix ​​avant que l’information ne parût.

De quoi Moshe Hogeg est-il accusé ?

Selon ‘Haaretz’, Moshe Hogeg est soupçonné de crime, de vol qualifié, de fraude aggravée, de dissimulation intentionnelle de revenus, de tenue de dossiers frauduleuse et d’infractions liées à la drogue. En plus d’un abus sexuel allégué qui est devenu connu il y a une semaine, lorsque la victime a rapporté ce qui s’était passé quand elle avait 17 ans.

De leur côté, toujours selon les informations des médias israéliens, les avocats de Moshe démentent « les accusations portées contre lui ». « Les accusations ont été publiées dans le passé par des parties ayant des intérêts particuliers », a-t-il ajouté à la défense.

Le Beitar Jérusalem, un club appartenant à Moshe Hogeg, a publié une déclaration dans laquelle il explique qu’il coopérera « avec tout organisme d’enquête » et qu’il aura « une transparence totale » lorsqu’il montrera « tout document requis ».

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page