news

FC Foix : libération à la 92e minute !

C’est peu dire que la joie des Fuxéens faisait plaisir à voir. A la fin des arrêts de jeu, Paulo Dos Santos Moraes n’a pas hésité à venir à bout, d’une superbe reprise, de la vigilance du gardien toulousain Salmi. Au terme d’un match tendu et stressant, les Fuxéens ont remporté une deuxième victoire qui leur vaut cher. Très, très cher. Trois points qui profitent d’une saison compliquée. Hier, sur la pelouse synthétique de Toulouse, les joueurs de Grégory Girardin n’ont pas dérogé à leurs habitudes : courageux et volontaires.

Tout commence de la meilleure des manières. A partir de 6′ Pinelli remet les Sang et Or sur la bonne voie (0-1). Mais les Toulousains savent qu’eux aussi n’ont pas le droit de se tromper. Maazaoui est déjà là pour intervenir sur une frappe de Serradi (13°). Le gardien Fuxéen sera l’un des hommes du match. Cependant, il ne peut rien sur le penalty transformé par Ouada juste avant la demi-heure (1-1, 25′). Tout est à refaire pour les Fuxéens. Les deux équipes renoncent coup pour coup. Salmi intervient sur une frappe de Rachid Fadil (34e), déséquilibrée, le Toulousain Alasset ne trouve pas la frappe (39e). La tête d’Ikkone vient de passer (45°) et tout le monde regagne les vestiaires les uns après les autres.

Du grand Maazaoui dans ses buts

Dès le début du deuxième acte, Maazaoui sauve sa famille. Le gardien ariégeois a effectué un premier effort sur sa ligne face à Achaoui (53e) puis a été vigilant sur une frappe de Kourrak (59e). Foix relance d’une frappe de Rachid Fadil (65°) puis appuie fort sur l’accélérateur en fin de match, dans le sillage de son entraîneur dont le changement tactique portera ses fruits. La tension est énorme. La punition du Major Fadil est stoppée par Salmi (84e) avant qu’Aouada ne fasse frissonner les invités mais…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page