news

Football. Après une saison noire, l’AG Caen veut ouvrir « une nouvelle ère »

Par Aline Chatel Publié le 29 juil. 22 18:22 Sport à Caen Voir mon actualité Suivre ce média Wilfried Bedfian a un profil de gardien potentiel. © AG Caen

Dans quelles eaux l’AG Caen sera-t-il cette saison en National 3 ? Cette question est posée par beaucoup. Au terme d’un exercice plutôt catastrophique, marqué par un sauvetage à fleur de peau – au plus haut niveau, si la réserve du Stade Malherbe était tombée, l’AGC aurait été relégué – l’Avant-Garde ouvre un nouveau cycle. Avec Olivier Meurillon, elle est partie à la recherche d’un « homme provocateur » dont le curriculum vitae n’a que peu à voir avec le bas du classement N3. Mais cela suffira-t-il pour redevenir un club compétitif ?

L’AG Caen est un club ambitieux. Mon ambition personnelle est que nous puissions jouer quelque chose d’intéressant avec cinq matchs à jouer. Mais j’ai besoin de temps pour évaluer l’ensemble de l’équipe et l’adversité.

Olivier Meurillon, entraîneur de l’AG Caen

Entouré de Félix Legras (adjoint), Nicolas Vrel (entraîneur des gardiens) et Reynald Lemonnier (préparateur physique), Olivier Meurillon est celui qui doit remettre l’Avant-Garde sur les rails du succès. « Quand je suis arrivé, j’ai eu le sentiment qu’un sentiment d’incomplétude et presque de gâchis prévalait. Les dirigeants ont appris ce qui s’était passé. Ils veulent faire grandir le club. Nous sommes entrés dans une nouvelle ère. « 

« Le club est ambitieux »

L’ancien sélectionneur de l’équipe nationale Olivier Meurillon ne s’en cache pas : « Je n’étais pas amené à signer dans un club de N3 compte tenu de mon parcours. Ce n’était pas dans mes plans hors saison. Mais des discussions avec Bruno Belas, président de l’AG Caen, l’ont convaincu de venir apporter son savoir-faire.

Ont…

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page