news

Football / Coupe de France. Crest-Aouste (R2) sort une N2… 13-12 aux tirs au but !

Le scénario de ce 5e tour de Coupe de France entre l’Entente Crest-Aouste (R2) et Goal FC ((Grand Ouest Association Lyonnaise, N2), sur le gazon synthétique du stade Soubeyran, restera dans les mémoires, au moins par Drômois, pour son verdict final, après un match nul et vierge à l’issue du temps réglementaire.Malgré les trois divisions à l’extérieur, l’ECA avait mieux fait de tenir tête au club le plus licencié de France (1800), lui aussi contraint de déjouer en seconde la moitié contre la vaillante défense de l’adversaire et le coeur mis au travail de l’extérieur.

Nous avons donc eu droit à des pénalités et nous aurons rarement étiré aussi longtemps. C’étaient les invités qui avaient le droit d’ouvrir le ballon et à chaque fois le Drômois faisait match nul, à tel point qu’à 10-10, après que les deux gardiens eurent tiré et marqué, à tour de rôle, nous sommes sortis en groupe. deuxième fois dans la session! C’est finalement à 12-12 que le gardien de Crestan Furman Abrahamyan a effectué le premier arrêt des cartons aux dépens de Sofiane Bendaoud. Et finalement c’est le bouchonneur drômois Lorris Leboulanger qui a inscrit, sans trembler contre Antoine Philippon, lui qui n’est pas un spécialiste de l’exercice, le tir qualificatif, 13-12 l’accord Crest-Aouste.

Il a fallu de la patience mais ça en valait la peine…

réactions

Norzed Rebahi (entraîneur de l’ECA) : « Des soirées comme ça, on en veut plus ! J’ai rarement vu de telles pénalités. J’attendais ce match pour voir le caractère de mes joueurs, et ce soir on a vu qu’ils étaient présents, ont suivi les consignes à la lettre et se sont battus avec cœur et courage. Il a mérité cette victoire et je les félicite ».

Oumar N’Bodj (capitaine ECA) : « C’est merveilleux. On avait 20 % de chance, mais on y croyait. Nous avons…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page